Comment sont réutilisées les chutes de cuir suite à la découpe ? Comment Lady Harberton optimise au maximum ses matières premières ?

par | 9 Sep, 2021

Au fil des années et du développement de Lady Harberton, je continue à réfléchir à comment faire toujours mieux pour adopter une démarche positive pour l’environnement depuis le début de la conception des créations Lady Harberton, en passant par la fabrication et jusqu’à vous et comment le produit peut durer le plus longtemps possible lorsque vous l’utilisez.

Il y a un sujet sur lequel je travaille depuis que j’ai internalisé la fabrication des produits et que celle-ci se fait à Lille par nos soins : c’est l’utilisation de la matière première et son optimisation.

Dès le début des productions en 2018, j’ai pris l’habitude de récupérer toutes les chutes de cuir et laine mérinos parce que celle-ci pourrait servir un jour pour une nouvelle création.

Et aussi parce que pour moi la matière première c’est sacré et vu le travail que cela représente de fabriquer une matière première, il faut en prendre soin, l’honorer et ne pas la gâcher et encore plus quand elle est issue du vivant.

Au démarrage en 2018, je récupérais 95 % des chutes sans avoir l’idée de ce que je pourrais en faire. Et j’ai commencé à penser au fil des créations et des fabrications à des idées, plus ou moins faciles à réaliser et plus ou moins farfelues. Même les idées farfelues peuvent être plutôt cool d’ailleurs 😀

A force de conserver les chutes, j’ai aussi mis en place mon propre système de tri des chutes.

Et puis, j’ai pu enfin lancer une première idée pour redonner vie à ces chutes de cuir.

J’avais envie de vous raconter un peu tout ça, dans ce post.

1/ Quand je parle de récupération de chutes et de chutes, de quoi est-ce que je parle exactement ?

Une chute est un morceau issu de la découpe de la matière première pour la fabrication d’un objet et qui n’est pas directement utilisé pour la fabrication de cet objet en question.

En ce qui concerne le cuir, la découpe laser me permet d’optimiser un maximum la matière première car un trait de découpe peut servir à découper plusieurs objets en même temps.

Une fois que le cuir est découpé, je récupère tous les morceaux à partir de 1 cm carré, c’est à 1 cm sur 1cm. De quoi faire par exemple une petite puce de boucle d’oreilles.
Et je récupère aussi la majeure partie des lanières à partir d’environ 0,5 cm de large.

En dessous de ces valeurs, je considère qu’il sera difficile d’en faire quelque chose et donc je ne les récupère pas.

Je récupère environ 90 à 95 % du cuir à la fin des découpes.

Pour ce qui est de la laine, la découpe est manuelle et donc je récupère des chutes à partir de 10 cm x 10 cm. De quoi faire par exemple une petite lingette ou un mouchoir.

2/ Comment est-ce que je trie mes chutes de cuir ?

C’est pour le cuir que le tri est le plus important. C’est un temps de travail supplémentaire certes. Mais cela me permet d’optimiser l’utilisation des chutes pour la fabrication des futures pièces.

Concrètement, je prends chaque morceau que je mesure et suivant ses dimensions, le morceau est ensuite réservé dans une pile correspondant à son utilisation future. J’ai donc créé des bacs différents suivant la création possible avec une chute : range-écouteurs, écusson, porte-cartes, …

Par exemple, toutes les chutes entre 1 cm et 4 cm iront dans le bac pour les ateliers création de bijoux en cuir.

3/ Et comment les chutes sont-elles réutilisées ?

Alors là encore, j’ai pleins de choses à vous raconter !

Dès le départ, j’ai pensé la gamme de petite maroquinerie Lady Harberton pour inclure de très petites pièces utiles et optimiser la matière première. C’est comme cela que le range-écouteurs est né. Une des créations qui vous plait particulièrement d’ailleurs !

Depuis, je récupère toujours des chutes entre 1 cm et 4 cm de largeur et moins 9 cm de longueur sans pouvoir les utiliser. Ce sont les morceaux qui ne me permettent pas de réaliser un range-écouteurs.

J’ai donc réfléchi à plusieurs projets pour utiliser les chutes dont les dimensions sont inférieures à celle d’un range-écouteurs. Il y a une multitude d’idées et des projets que je concrétise au fur et à mesure.

La naissance des ateliers bijoux en 2019

Au fil de mes idées est née l’envie de vous proposer un atelier spécial réutilisation de ces chutes en créant des bijoux. L’envie que la matière soit le point de départ de votre créativité. C’est comme cela qu’est né l’atelier création de bijoux de A à Z.

Car la création de bijoux permet justement de réutiliser les plus petites chutes à partir de 1 cm carré. Pour faire par exemple une pièce pour un bracelet, une puce de boucle d’oreilles etc…

L’atelier bijoux avait pour moi un double objectif : vous apprendre des techniques de travail de cuir et réutiliser ces chutes de production.

J’ai donc conçu cet atelier en imaginant un processus de fabrication pour vous apporter des clés d’apprentissage du travail du cuir à partir des emporte pièces utilisés en maroquinerie.
En imaginant ce processus de création, j’ai aussi imaginé des modèles de référence pour vous aider à vous y retrouver dans votre processus créatif. La création de ces modèles me permettait aussi de valider l’intérêt de cette démarche de création et m’assurer que celle-ci vous permettrait de créer des bijoux de qualité et aussi différents les uns que les autres.

Et je dois dire que je suis ravie de l’accueil que vous lui avez donné à ce format d’atelier qui vous plait tant.

La collection d’écussons en cuir en 2020 – 2021

L’année dernière en 2020, j’ai eu envie d’expérimenter un nouveau support et d’explorer une nouvelle technique pour réutiliser les chutes entre 2 et 4 cm de largeur et moins de 6 cm de longueur.

Comme pour la maroquinerie, j’avais envie d’expérimenter et mettre au point une nouvelle technique en m’inspirant des savoir-faire traditionnels : la broderie appliquée sur du cuir. Et en l’occurrence du cuir épais (entre 1,6 et 2 mm d’épaisseur), celui de mes chutes de production.

Et j’ai eu envie d’imaginer des accessoires fun pour décorer vos sacs, surement un besoin de légèreté après le premier confinement et vu la période que l’on traversait.

C’est à l’été 2020 que l’idée des écussons en cuir est née et que j’ai commencé à expérimenter tout cela.

Entre tests et mise au point pour créer de la broderie sur du cuir épais en s’aidant de la découpeuse laser et la réalisation des premiers dessins, les premiers prototypes ont vu le jour à ce moment là, en juillet 2020.

Au début de cette année 2021, j’ai pu finaliser ce projet en pensant à un fil conducteur de cette collection. On était en plein dans la période du couvre-feu, entre 2 confinements et je pensais beaucoup aux activités qui nous permettent de nous évader et que me manquait en cette période. Le fil conducteur était trouvé, ce serait l’évasion.

Je me suis inspirée des activités d’évasion que j’aime et c’est comme cela que les thématiques musique et danse, le vélo, la rando, le voyage itinérant sont arrivés et que je me suis mise à dessiner cette première collection.
Avec des paroles de musique qui me trottait dans la tête et résonnait en cette période : « Lose yourself to dance », « Music makes the people come together » ou encore des envies de randonnées en raquette dans la neige qui a inspiré le « Rando, Vin Chaud, Dodo » ou l’envie de cuisiner un bon plat au réchaud après une journée de vélo à l’île de Skye et le petit clin d’œil « Cuistot au réchaud ».

Et voilà le dernier né des projets pour réutiliser les chutes !

Et pour la suite ?

Il y aura surement dans les prochaines années de nouveaux projets qui émergeront de cet objectif de réutilisation des chutes de cuir. J’ai de nombreuses idées en tête et surement de nouvelles arriveront par la suite 🙂

Lucile,
Designer, Maroquinière & Fondatrice de Lady Harberton

Découvrir d'autres articles

Les filles aiment les beaux mecs et … ? [Storicyclette n°7]

...Les filles aiment surtout les beaux vélos ! Comment ? Cela ne vous a jamais encore traversé...
débuter en vélo de route - Mon cahier vélo training Camille Pic

Débuter, progresser et garder la forme à vélo avec le livre Mon Cahier Vélo Training de Camille Pic

Dans son interview, Camille nous racontait que le vélo n’était pas forcément naturel pour elle...

3 conseils pour faire du vélo en hiver et tenir votre bonne résolution de la nouvelle année

3-2-1 : Bonne année 2018 ! Ça fait un petit bout de temps que vous y pensiez et en ce début de...

Recevoir les prochains articles par mail

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES ARTICLES RECENTS

Comment sont réutilisées les chutes de cuir suite à la découpe ? Comment Lady Harberton optimise au maximum ses matières premières ?

...

Trucs et astuces d’un coursier pour rouler à vélo en ville

...

Débuter, progresser et garder la forme à vélo avec le livre Mon Cahier Vélo Training de Camille Pic

...

S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

FACEBOOK

TWITTER

INSTAGRAM

PINTEREST

Pin It on Pinterest

Vous aimez ? Partager avec vos amis !

You like it ? Share it with your friends !