L’atelier est fermé pour les congés de fin d’année ! Joyeuses fêtes à toutes et tous !

La pente à vélo : facile ou difficile ? [Storicyclette n°3]

par | 16 Déc, 2016

Si il y a bien une chose qui ne laisse pas indifférent à vélo, c’est la pente !  Facile ou difficile ? Chacun a ses petites préférences.
Tout dépend du sens dans lequel on l’aborde : en descente ou en montée. Ou encore du genre de cycliste que l’on est : une grimpeuse qui aime aller chercher le point de vue au sommet ou une sprinteuse qui aime dévaler le relief avec les cheveux au vent…

 

dessin pente velo storicyclettes Gary Maël Lady Harberton

La pente à vélo : une question d’envie et motivation !

Tout dépend dans quel sens on l’aborde. Moi, je suis plutôt un peu des 2 : montée et descente, parfois sprinteuse, parfois grimpeuse. Et quand je roule en plein vent alors je suis ni l’une ni l’autre, c’est pas le sens de la montée qui me fait peur, mais le sens du vent. Il m’est d’ailleurs déjà arrivé de trouver la montée plus facile avec le vent dans le dos que le contraire. Ce jour là j’avais même besoin de pédaler dans la descente pour aller contre le vent !

Pour répondre plus franchement, je dirais que j’adore les descentes, dévaler à pleine balle en pédalant super vite ou me laisser porter par le mouvement tranquillement, en roue libre, et apprécier le paysage. Mais j’aime aussi beaucoup les montées. Surtout quand je sais qu’à l’arrivée un point de vue magnifique m’attend ! Et puis un petit challenge de temps en temps ne fait pas mal ! Et souvent l’avantage, c’est qu’elle est accompagnée derrière d’une belle descente !

C’était le cas en Ecosse à l’île de Skye ou en Toscane, les pentes arrivaient parfois à 15-17 %, la grimpette n’était pas facile, avec les bagages, la position danseuse s’imposait et ça demandait beaucoup d’effort pour arriver en haut ! En Toscane, celle qui m’a le plus marqué était la route pour arriver à Montefioralle, un petit village à coté de Greve in Chianti. Même en danseuse j’avais du mal à finir ! Mais en arrivant j’étais fière de l’avoir fait et contente de découvrir ce magnifique village !  Et puis au retour, la descente était encore plus savoureuse !

Camille, du blog Mange tes Légumes, nous en parle aussi dans son interview Fraichement arrivée dans le Pays Basque, elle nous explique que les montées jusqu’au col étaient compliquées et que cela est devenu un plaisir et une victoire à chaque fois. Finalement, la pente n’est qu’une question de point de vue, d’envie ou de motivation… vous ne pensez-pas ?

Et vous, vous êtes plutôt du genre grimpeuse ou sprinteuse ?

La pente – Storicyclette n°3 – Dessin par Gary Maël – Illustratrice lilloise et cycliste urbaine. Les Storicyclettes c’est l’association de Lady Harberton avec l’illustratrice lilloise Gary Maël pour raconter avec humour et poésie des instants de vie sur notre vélo en ville.

Découvrir d’autres articles

mere-noel-velo-dessin-gary-mael-lady-harberton

En 2016, même la mère Noël se met au vélo, Joyeux Noël !

Et si en 2016, la mère Noël venait vous apporter vos cadeaux à vélo ? Une petite interruption dans...

Prêtes pour un ride les filles ? [Storicyclette n°8]

Que font des nanas fans de vélo quand elles se retrouvent ? Elle roulent ensemble à vélo pardi !...

Aller au travail en vélo ou en métro ? [Storicyclette n°4]

Entre le vélo et le métro, une chose est sûre : le premier va vous faire pédaler et vous permettre...

Recevoir les prochains articles par mail

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *